Laherte Frères – Les 7

 Achetez nos champagnes par carton de 6 bouteilles et ne payez que … 5!!!
Les 7
Plusieurs siècles auparavant, nos ascendants cultivaient déjà la vigne. Les méthodes de travail n’étaient pas celles actuellement, et les cépages non plus. Ces cépages perdus de la Champagne, nous les avons retrouvés au sein de nos vieilles parcelles et avons décidé
de recréer une parcelle d’antan, afin de déguster à nouveau ce qu’était un vin de Champagne il y a 250 ans…
Pratiques culturales : vignes cultivées dans le respect du vivant.
Assemblage : Terroir de Chavot. Plantation récente. Exposition
Nord-Est. Sol argilo-calcaire profond avec présence de petits
cailloux, schistes et silex. Sous-sol crayeux.
Réparation des cépages, environ :
• 10% Fromenteau
• 8 % Arbanne
• 14 % Pinot Noir
• 18 % Chardonnay
• 17 % Pinot Blanc
• 18% Pinot Meunier
• 15 % Petit Meslier
Vinification :
• Raisins cueillis à maturité optimum. pressurage traditionnel
• Fermentation alcoolique en barriques
• Fermentation malo-lactique non réalisée
• Elevage sur lies fines pendant 6 mois
• assemblage de plusieurs années : 60% des vins de l’année sont ajouter à 40% d’une réserve perpétuelle des
années antérieures (depuis la première récolte en 2005)
Dosage : dégorgement à la volée. 4 Gr /L.
Notes de dégustations & Comments :

Stephen Tanzer : Powerful scents of exotic fruits, brioche, smoky minerals and singed orange. Deep and rich, precise on the palate, offering palate-coating orchard and pit fruit flavors and sneaky minerality. Rich and energetic at the same time. 93/100

Jancis Robinson : Impressively complete nose. Real depth and complexity. Very much a wine that demands attention. Bravo! 18.5

Antonio Galloni : 91 / 100
Jacques Dupont : / 18,5 / 20
Guide RVF : 16,5 / 20

... En savoir plus sur le domaine

Histoire
C’est en 1889 que Jean-Baptiste Laherte fonda le domaine familial. L’essentiel des vignes se trouve sur le village qui s’appelle alors Chavost.
Avec la cinquième génération, Michel Laherte, le domaine s’agrandit : il compte environ 5 hectares. Il se marie avec Cécile Tissier dont la famille se trouve à Courcourt. Issue d’une famille de 8 enfants, Cécile prend vite goût au travail des vignes et sait gérer parfaitement son activité de vigneronne dynamique et l’éducation de ses deux enfants, Christian et Thierry.

Aujourd’hui
Les dix hectares du domaine sont travaillés par les deux frères Laherte ainsi qu’Aurélien, le fils de Thierry.

Depuis 2004, la septième génération apporte une nouvelle dimension.
Suivant les pas de son père, il comprend vite que la principale philosophie du domaine est de prendre le temps de bien faire les choses, de se satisfaire d’un raisin naturellement mûr et sain.
Ensemble, ils s’unissent pour préserver au mieux ces fabuleuses terres que les anciennes générations leur ont légué et ainsi enfanter des vins qui leurs ressemblent : pur, sincère et authentique.

Ce qui nous guide

Tout commence à la vigne.
C’est à l’aide de labours réguliers que nous pouvons faire vibrer ces Terroirs merveilleux jusque dans le verre de dégustation.
Les labours de printemps vont permettre de rendre les sols vivants et aérés, et de favoriser les mécanismes biologiques et physiques nécessaires à la nutrition des pieds de vignes.
Nous conservons, bien évidemment nos vieilles vignes, dont certaines ont déjà vécu plus de 70 vendanges… C’est elles qui vont nous permettre de découvrir la quintessence et la pureté d’expression de chaque cru.
Ce sont ces mêmes vieilles vignes qui nous servent pour nos sélections massales : obtenir un matériel végétal qualitatif et originel pour nos futures plantations, et ainsi conserver la mémoire de nos vignes.

Les Gestes de l’homme
Notre travail se veut le plus traditionaliste et naturel possible tout au long de l’année.
Nous optons pour une viticulture privilégiant les pratiques naturelles et dynamiques :

– utilisation de tisanes de plantes pour augmenter les systèmes de défenses naturelles,
– hauteur de feuillage élevée pour une photosynthèse garantissant de belles maturités,
– organisation des travaux de taille et de traitements en fonction des jours favorables renforçant les forces de vies.

Sources d’inspirations
Le vin est avant tout une question de sensibilité, de ressentiment.
Tout au long de l’année nous suivons avec dévouement nos vignes. Il nous appartient d’être en éveil à chaque instant pour mieux saisir ce que la vigne a à nous offrir : observer, sentir, goûter, écouter, toucher.
Déjà, au moment des vendanges, une partie de l’empreinte du vin est inscrite précieusement dans chaque grappe de raisins : les impulsions cosmiques soumises durant toute l’année, les travaux précisément réalisées pendant la période de croissance ainsi que l’ensemble des facteurs climatiques façonnent d’ores et déjà l’architecture du futur vin.
La plus pure expression d’un Terroir commence à la vigne et doit se poursuivre en vinification.

Vinifications parcellaires
Au domaine, nous vinifions séparément les villages, les micro-climats : un pressoir de 4000 kg équivaut à 9 barriques. C’est inévitablement nécessaire pour la compréhension du terroir.
Une fois ce travail réalisé, la personnalité du vin se dévoile ; l’art de l’assemblage Champenois est de combiner ces personnalités pour créer un vin harmonieux, élégant, fruité.
Ors, si l’on est conscient de la qualité de notre patrimoine, on ne peut sans cesse gommer ces traits de personnalités.
Une cuvée parcellaire est la véritable identité de la vigne : le Terroir prend le dessus sur le travail d’assemblage du vigneron.
C’est aussi cela glorifier son Terroir : cultiver les différences, revendiquer cette typicité singulière, laisser parler la terre.

Préserver le fruit et le minéral
Le vin doit avant tout avoir le goût du raisin.
Lorsque la maturité est à son optimum phénolique nous pressons les raisins au domaine, au cœur du village de Chavot, à l’aide de deux pressoirs traditionnels de 4000 kilos.
Un pressoir aurait put être suffisant mais ici l’essentiel est d’effectuer un pressurage immédiat une fois la cueillette réalisée : ce sont nous qui attendons que les raisins fraîchement cueilli arrivent, et non pas les raisins qui attendent d’être pressé.
Les débourbages sont de moins en moins longs, voir inexistants certaines années. La bourbe fait partie intégrante du jus et contribue à apporter le vrai goût du fruit.
Les vinifications sont assez simples : entonnage par gravité, fermentations lente et spontanée avec les levures naturelles, et quelques batonnages pendant la période d’élevage. Selon les vins un ou deux soutirages est réalisé avant la mise en bouteilles.
A partir de ce moment, il nous appartient de nous mettre en retrait, et de laisser chaque barrique exprimer pleinement les caractères du millésime, du cépage, du sol. Il faudra bien entendu faire preuve d’une grande méticulosité.

Quête de l’équilibre
Il est nécessaire de tirer le meilleur de chaque parcelle de vigne en vinifiant ses raisins avec soin en vue d’obtenir l’alchimie idéale.
Nous ne cherchons ni l’oxydation ni la réduction, juste l’équilibre…
Nous croyons beaucoup aux détails, à l’importance que peut avoir ceux-çi dans la façon dont le vin se comportera plus tard. Quelques exemples :

– Vendanger plus tôt le matin lorsque les arômes sont incroyablement conservés par la fraîcheur,
– Effectuer un batonnage en jour fruit le soir,
– Mesurer l’importance que peut avoir une fermentation naturelle pendant 3 mois,
– Ne pas vouloir créer de vins prédéfinis par un cahier des charges, mais plutôt suivre son instinct, et comprendre comment le vin évolue.
– Savoir être patient…

Cette recherche de l’équilibre, nous continuerons à l’avoir générations après générations : C’est une quête infinie, et c’est elle qui nous permettra de mieux comprendre nos terroirs, nos vins, et nous-mêmes.

Dosages
Lors du dégorgement, un dernier élément est à prendre en compte : l’équilibre du vin en lui-même.
Le but est ici de faire exprimer pleinement les saveurs du fruit tout en conservant la matière minérale et la suavité du vin.
Il apparaît donc clairement que ce sont des dosages légers et précis qui mettront le mieux en évidence nos pratiques à la vigne et en cave.

72,75363,75

Effacer
Poids N/A
Vigneron

Laherte

Pays

France

Région

Champagne

Appellation

Champagne

Viticulture

Bio

Couleur

Blanc

Dosage

Extra Brut

Dosage en g/l

4 g/l

Cépage(s)

Arbanne, Chardonnay, Fromenteau, Petit Meslier, Pinot blanc, Pinot Meunier, Pinot noir

Contenu en cl

75 cl

Conditionnement

bouteille, par 6 bouteilles

Infos achats