Champagne Alfred Gratien – millésime 2005

Un Champagne sensuel et savoureux 
La robe, d’un jaune doré de belle intensité, annonce la maturité de la cuvée. L’effervescence fine et rapide alimente un mince cordon en surface. La présentation est alerte et lumineuse.
Le premier nez est très ouvert et confirme la maturité de la robe. Les agrumes confits et les fruits cuits sont manifestes et s’appuient sur un fond de pain et de brioche. Suivent ensuite les notes de pêche, abricot, et les épices… Il s’agit d’un nez profond et large, riche, très bavard.
L’attaque est souple et effervescente. Ensuite la bouche se montre structurée, avec une consistance riche et de la vivacité. Cette vinosité est bien accompagnée par le dosage en liqueur ainsi qu’une pointe de chaleur qui signe l’année. On perçoit des fruits confits et du nougat. Cette cuvée est charnue, généreuse et puissante, en un mot opulente. Et l’ensemble offre la sensation du cachemire.
La finale est riche, complexe et très longue. Elle propose avec beaucoup d’harmonie une multitude de sensations et se termine par une note minérale.

Résumé
Ce Millésime 2005 restitue les qualités intrinsèques de son année de naissance ainsi que celles de la maison Alfred Gratien pour proposer un vin loquace, charnu, généreux, orné, nous faisant voyager. Il s’agit d’un champagne romantique.

Service et suggestion
Servir à 10°C dans une flûte au gobelet assez large.
Il se plaira à table en compagnie d’une poularde de Bresse à la crème, d’un Saint Pierre sauce hollandaise ou d’un fromage de soumaintrain.

... En savoir plus sur le domaine

UN CHAMPAGNE D’EXCEPTION, POUR UNE GRANDE MARQUE DE CHAMPAGNE

Loin des tendances de la mode, cousu main, le champagne Alfred Gratien est resté fidèle à lui-même.
Depuis quatre générations, la famille Jaeger établie à Epernay, chefs de caves de pères en fils, veille sur le respect du style Alfred Gratien.
Un savoir-faire de plus d’un siècle, des approvisionnements de qualité, le travail sous bois contribuent à faire de nos vins une grande marque de champagnes.

De l’artisanat d’art naît le rare, le sublime, l’émotion.

La méthode de création
Au commencement de toute méthode traditionnelle sont les plus beaux raisins. La maison Alfred Gratien possède 1,56 ha de vignes classés pour la plupart en Grands Crus et Premiers Crus, au cœur de la côte des blancs sur la montagne de Reims.
Pour élaborer ses cuvées, elle complète cet approvisionnement par des achats de raisins. Une soixantaine de vignerons livre la maison et ce, bien souvent depuis des générations. En matière d’approvisionnement la fidélité prévaut, comme l’esprit de famille et le respect mutuel.
Alfred Gratien aimait à dire que « c’est au pied des vignes que l’art du vin prend racine ». Aussi la quête des meilleurs raisins a-t-elle toujours été une priorité pour les chefs de caves de la maison.

Un travail d’orfèvres qui se joue des modes, sans renier le progrès.

Au lendemain de la récolte, le chef de caves dispose de la plus belle des matières : les raisins. Seule la première presse, appelée jus noble, est retenue par la maison Alfred Gratien pour l’élaboration de ses champagnes.
Les moûts arrivent au chai, le travail d’orfèvres du chef de caves peut commencer. Depuis 1864, la vinification est conduite intégralement et exclusivement sous bois dans des fûts de chêne de 228 l. Tous les fûts ont connu au moins 4 vins, ils seront conservés au sein du chai en moyenne 20 ans. L’élevage sous fûts favorise une micro oxygénation des vins qui lui apporte toute sa complexité lors de la dégustation.
Chaque cru, chaque provenance est vinifié séparément. Un étonnant marquage habille les fûts identifiant le cru et le vigneron livreur. Les échanges entre le vin et le bois favorisent la micro-oxydation qui fait vivre le vin, lui apporte de l’étoffe, une certaine rondeur. Le secret de la signature Alfred Gratien.

Singularités des 7 cuvées
Hormis l’élevage sous bois au sein des quelques 1000 fûts présents dans le chai, les cuvées de la maison Champagne Alfred Gratien ne subissent pas de fermentation malolactique. Ce choix préserve le caractère originel du fruit et la vivacité qui sied aux vins de longue garde.
Pour ses champagnes millésimés, la maison Alfred Gratien a toujours fait le choix d’un bouchage à l’ancienne, sous liège. Nicolas Jaeger l’explique « la perméabilité du liège et sa souplesse encouragent le développement de micro apports d’oxygène, nécessaires à la bonne évolution du vin, tout en lui conservant sa fraîcheur ».
Le temps du repos en cave est une étape décisive. Plus de 1.300.000 bouteilles dorment dans le silence et l’obscurité des crayères de la maison.
Les cuvées brut classiques y demeurent quatre années, les millésimés au moins 10, et la cuvée Paradis repose six à sept ans en caves à Epernay.
Maintes fois l’homme sera revenu sur l’ouvrage. Le remuage et le dégorgement chasseront les lies, le dosage donnera sa tonalité au champagne et l’habillage le parera de ses plus beaux atours.

59,40297,00 TVAC

Effacer
Poids ND
Vigneron

Alfred Gratien

Pays

France

Région

Champagne

Appellation

Champagne

Millésime

2005

Viticulture

Traditionnelle

Couleur

Blanc

Dosage

Brut

Cépage(s)

Chardonnay, Pinot Meunier, Pinot noir

Contenu en cl

75 cl

Conditionnement

bouteille, par 6 bouteilles

En vente

Sur le site et en magasins

Infos achats