Chartogne-Taillet : Domaine

La Famille

Fiacre Taillet, vigneron à Merfy en 1485, laissa derrière lui de nombreuses générations de vignerons à Merfy.

Un second Fiacre Taillet, né en 1700, vigneron érudit, écrivit ses mémoires, présentant sa vie, son travail, ainsi que les évènements économiques, politiques et culturels du début du XVIIIè siècle. Laurent puis Antoine Taillet poursuivirent la tenue du registre de leur aïeul, qui se transmet et s’agrémente de nouvelles histoires de père en fils. Aujourd’hui encore, ce registre est rempli par Alexandre, vigneron qui a repris l’exploitation derrière Philippe et Elisabeth.

Depuis 2006, Alexandre Chartogne-Taillet continue ce travail de passion pour partager avec vous les vins de nos vignes de Merfy.

Le Village
Le vignoble de Merfy, à 8 km de Reims, est installé sur le versant sud du Massif de Saint Thierry, dans la montagne de Reims, et peut se prévaloir d’une longue tradition viticole.
Les coteaux Sud / Sud – Est du village furent plantés en vigne peu après l’arrivée des Romains, et furent largement développés par les moines de l’abbaye de Saint Thierry au VIIème siècle.
Dès le IXème siècle, les vignes entourant cette abbaye représentaient la plus forte concentration de vignes en Champagne, et les vins de Merfy furent longtemps servis à la table des rois, et exportés dès le XIIème siècle.
Longtemps reconnu pour ses vins de qualité, Merfy continue de nous donner desvins singuliers,représentatifs des sols et des plantes qui composent notre village.
Aujourd’hui encore, nos Champagnes sont volontairement issus uniquement de ces vignes de Merfy

Le Domaine en chiffre :
• Un vignoble de 11 hectares
• Deux pressoirs 4000 kgs Champenois
• 13 Parcelles principales identifiables (dont trois vignes franches)
• Quatre cépages : Chardonnay, Pinot Noir, Meunier et Arbanne
• Une cuverie composée de bois (fûts), d’inox (cuves) d’argile (amphores), de ciment (Les œufs Nomblot)
• Entre 6 et 10 cuvées selon les années de vendange
• Un vigneron : Alexandre Chartogne, Secondé par Jean Nicolas, Cyril (Laboureur à cheval), Laurence, Cédric et Jean Luc (professionnels de la vigne et de la cave), Muriel (Assistante au bureau), Pierre (chef pressureur).

Notre travail

Notre objectif est de permettre à chaque plante de s’épanouir dans le milieu où elle grandit.
En quelques mots :

• Eviter le tassement : Le travail à cheval remplace doucement les machines, laissant alors à la plante un sol aéré, dans lequel la circulation de l’eau, les échanges entre la faune et la flore sont optimums.
• Les produits issus de la chimie comme les herbicides sont bannis, pour que cette faune et cette flore fournissent à la plante la capacité de remonter une sève représentative du milieu.
• Exploiter la richesse de nos sols : Le sol abrite des centaines de variétés d’herbes, qui sont un indicateur de la santé du sol, ces herbes naturelles poussent pour nous aider à comprendre la santé de notre sol.
• Faire confiance à l’Homme : Remplacer l’Homme par la machine permet de gagner du temps, mais impacte souvent négativement cette nature qui nous nourrit. La machine n’est utilisée que si son intervention est justifiée par un avantage pour la plante, le sol ou le raisin. Les Hommes et Femmes de la maison sont primordiaux pour l’accompagnement optimum de la plante et de ses fruits.
• Le raisin : A la fin de l’année, le raisin vendangé à la main et à maturité est acheminé rapidement jusque nos pressoirs, pour ne pas altérer sa qualité, et obtenir des jus fins et précis. Aucun traitement (sauf addition de Bisulfite à la vendange) ne sera appliqué au vin, pour respecter le travail de la nature.